Création d’entreprise : quels sont les secteurs porteurs pour 2018 ?

secteurs, entreprises, 2018

Si vous avez des envies d’entreprendre en créant votre entreprise, voici quelques pistes de secteurs d’activités qui seront porteurs à compter de 2018. 

Le bio, un des secteurs en plein boom

Soucieux de bien manger et d’observer une attitude éco-responsable, les consommateurs français n’ont jamais autant consommé bio ! 90% affirment manger au moins une fois bio par semaine tandis que le marché connaît une croissance presque insolente : +20% par an. Il pèse déjà 5,5 milliards d’euros par an. Et le phénomène n’est pas prêt de s’arrêter.

Ouvrir un magasin d’alimentation bio en franchise par exemple est une excellente opportunité : Biocoop, Bio C Bon, Naturalia, La Vie Claire… les franchises permettent de bénéficier de marques clairement identifiées de la part des consommateurs, et de bénéficier des conseils du franchiseur ainsi que de son réseau de fournisseurs.

Le consulting pour TPE

Le marché français du conseil pour entreprises se porte bien : 4,5 milliards d’euros annuel, pour une croissance de l’ordre de +3,6% par an selon une étude. Si l’activité de conseil aux PME et aux grands groupe est dominée par des grands noms comme PWC, Ernst&Young ou KPMG, celle à destination des TPE représente une belle opportunité. Car les besoins en conseil des entrepreneurs de plus petites entreprises sont bien réels et le marché recense déjà plus de 2 millions d’entreprises de cette taille en France.

La silver economy

La silver économy ? Il s’agit du marché des seniors, des plus de 60 ans. Des seniors qui sont soit encore en activité ou en retraite. Un marché particulièrement porteur, et qui continuera de bien se porter au cours des prochaines années. En 2015, il représentait déjà 90 milliards d’euros, et il dépassera même les 130 milliards en 2020.

Les senior consomment et aiment consommer : alimentation, voyage, culture, aménagement, habitat, sécurité, services… Pas un pan de l’économie ou presque n’échappe à la silver economy. Les entrepreneurs qui adresseront leur offre aux seniors en 2018 ont d’ores et déjà toutes les chances de réussir.

Le crowdfunding d’entreprises

Alors que 75% des entrepreneurs se plaignent d’un durcissement des conditions de financement selon le baromètre KPMG/CGPME, le crowdfunding ou financement participatif est un secteur qui a de l’avenir.

Les Français sont d’ailleurs prêts à prendre part à une telle voie de financement des entreprises à 54% d’après une sondage. Il y a là une vraie opportunité pour les entrepreneurs de tirer profit de cette tendance en créant leur propre plateforme de crowdfunding d’entreprises. Des marques déjà fortes comme Lendix sont par exemple parvenues à lever plus de 11 millions d’euros en une année. L’approche locale peut permettre de trouver son marché. Se pencher sur le financement de petites entreprises à l’échelle d’une ville par exemple est une piste à étudier.

L’économie de partage

Partager sa machine à laver entre voisins, louer sa voiture à un inconnu, prêter des outils… l’économie de partage ou économie collaborative se décline sous des formes illimitées. Un marché qui est poussé par une forte appétence des consommateurs pour cette nouvelle façon de consommer, plus responsable, plus éthique, plus sociale aussi. Le cabinet de consulting PWC prévoit une croissance affolante du marché d’ici 2025 : +63% par an !

Le web est le média idéal voire incontournable pour développer son business dans l’économie collaborative. Un média accessible financièrement et qui peut donner une visibilité inégalée à une entreprise qui se lance sur le secteur.

Laisser un commentaire